Nos Photographes

Michel Aimar

Quand ma mère me dit que petit j’avais peur des vagues … moi qui, depuis mes 15 ans, ne peut pas partir loin de la belle bleue …

Apnéiste et chasseur à la base, je me suis mis sur le tard à la plongée bouteille … un 1er baptême de l’époque, puis quelques plongées entre amis et enfin mon N1 en 1996 chez Jéjé et Philippe c’était le début d'Aqualonde Plongée

Quand je ne suis pas sur l’eau je suis sous l’eau …  dès mon 1er niveau j’ai su que cela serait une belle aventure. Tout les weekend, été comme hiver j’enquillais les plongées, puis mon N3 en poche après une centaine de plouf, j’ai décidé de plonger en autonome, en 1er avec un groupe d’amis et nous avons commencé à suivre les traces du pape de la tôle : Monsieur Jean-Pierre Joncheray.

Grâce aux fascicules de JPP, de ses livres et avec l’aide d’internet, nous avons pu plonger sur toutes les épaves « raisonnables » entre Marseille et Fréjus tous les jeudis, puis les mercredis.

Notre équipement était devenu un peu plus sérieux que celui de mes débuts… le bi 10 fut remplacé par le bi 12, les S80, les décos,  l’air par du nitrox, de l’oxy ou du trimix , la combi Cavalero par des combis étanches.

Et un jour j’ai re-testé la photo … (oui je l’avais testé avec un ami Pierre B. , mais ce serait trop long a expliquer). Donc en 2004, je re-teste la photo avec un Canon A85 jusqu’au SONY Rx100 II super matos avec grand angle, flashs, macro ….

En temps qu’autonome pour une ou 2 plongées il est vrai que la préparation chaque semaine est longue mais que de plaisir chaque fois de s’immerger entre potes, et de se faire un after et de se payer de bonnes tranches de rigolade et ça c’est top ….

André Bruchez

J'ai découvert la plongée en 2003, en vacances en Espagne, grâce à mon ami Leuleu. Très vite je me suis passionné pour cette activité.

L'idée de pouvoir partager mes découvertes aquatiques m'est alors naturellement apparue.

La photo s'est imposée à moi afin de devenir le moyen de communication qui me permettrait de transmettre un peu de la beauté et de la magie des fonds marins de notre planète.
Mon tout premier appareil fût un Canon Power Shot S-40. 

Vous pouvez visiter mon site web ICI

Au fil de mes expériences, jai modifié mon équipement et actuellement, mes photos sont prises avec un Sony RX-100 M4 et un caisson acquapazza, complèté par un flash Inon D2000.

En passionné irréductible, dès que je peux partir plonger, je fais ma valise et je vais immortaliser la faune et les paysages qui se cachent sous ce qui couvre les 2/3 de note planète.

Je vous souhaite du plaisir à parcourir mes galeries !

 

Découvrir l'album d'André Bruchez

Johnny Dimier

Ayant la chance de faire ma vie sur le bassin de Hyères Les Palmiers depuis l'age de 6 ans et j'ai découvert la mer vers mes 10 ans en allant ramasser quelques oursins en PMT avec mon père et me suis initié a la chasse sous marine quelques années plus tard.

Et un jour, mon ami Fabien Salvaneschi me demande de venir en vacances en Tunisie où il travaillait et c'est là que tout a commencé à l'age de mes trente ans, il m'a fait faire un baptême de plongée sur les côtes de Monastir et c'est là que j'ai découvert des choses que je n'avais encore jamais vues, j’étais stupéfait.

Depuis ce jour j'ai arrêté la chasse et j'ai enchaîné les plongées , les niveaux , et les plongées du bord en autonome et bien évidement la photo vers mes 36 ans avec un petit appareil a capacité de 20m max

En autodidacte, mes photos évoluaient en même temps que mes plongées ainsi que mon matériel. Un jour, par hasard, j' ai rencontré « Michel Aimar » animé par la même passion que moi et nous sommes devenus rapidement amis et binômes grâce a un site internet « Passion Plongée ».

Désireux de faire voir au monde ce que l'on voyait en Méditerranée, j'ai créé le groupe Facebook  Les trésors sous marins de la cote méditerranéenne  pour les personnes ne plongeant pas ou qui aurait peur de mettre la tête sous l'eau, nous sommes prés de 5000 membres !

Pour m'amuser, j'ai participé deux fois à un concours photos où j'ai remporté le coup de cœur du jury et deux fois le «concours live»en 2016  et  2017 au festival international de photos sous marines avec mon ami Michel Aimar.

Actuellement , je prends du plaisir avec mon Canon S120 , caisson Recsea , Swall 13 , Macro +10 et deux Flash Inon D2000.,

Grégory Dumont

J'ai toujours été attiré par l'eau en général et les fonds marins en particulier. A la maison, il y a bien bien longtemps, comme beaucoup, nous étions scotchés devant notre téléviseur pour suivre des émissions cultes comme Thalassa ou encore Ushuaia.

Ce n'est pourtant qu'en 2013 que je me suis mis à la plongée grâce à Sylvain C., un de mes amis N4, qui m'a initié à la discipline. J'y ai rapidement pris goût et en 2016, après plus de 100 plongées, je suis devenu N3... à moi les profondeurs de la Méditerranée et ces fantastiques épaves que je découvre avec Jéjé en cet été 2016. 

Entre temps, je suis devenu un vrai "mordu" des profondeurs et après avoir joué le "modèle" pour un ami plongeur et ayant le désir de pouvoir ramener un peu plus que des souvenirs de mes visites sous-marines, j'ai décidé moi aussi d'investir dans du matériel photo et de passer de l'autre côté de la lentille avec pour objectif le partage de cette magnifique passion qu'est la plongée. 

Petit à petit je suis équipé d'un compact Sony RX100 mark 3, d'un caisson Nauticam, de flash Inon Z240, de lentilles Inon et Nauticam...

Olivier Jude et Sylvie Laurent

Olivier Jude est né à Monaco en 1966. Inspiré par la Mer Méditerranée dès son plus jeune âge, il devient membre de la Fédération Monégasque des Activités Subaquatiques depuis 1989 et obtient tous ses brevets de plongée sous-marine qui lui procurent à ce jour une complète et nécessaire autonomie.

Il est aujourd’hui membre actif du Club de Plongée et d’Exploration Sous-Marine de Monaco. Il réunit sa passion pour la Mer et la photographie avec l’arrivée et l’essor de la photographie numérique et obtient dès 2006 le 2ème Prix Catégorie Reflex du 3ème Concours de Photographie Sous-Marine de Monaco.

phoctopus

 

Photo : Michel Gatti

Avec le concours de sa partenaire et modèle, Sylvie Laurent, il remporte son premier « Coup de Cœur du Jury » à l’occasion du 7ème Concours de Photographie Sous-Marine de Monaco en Octobre 2010. Il réussit l’année suivante à gagner le Premier Prix Espoir du Jury au Festival International de Photographie Sous-Marine à Antibes, et le 2ème Prix Espoir au Festival Européen de l’Image Sous-Marine à Strasbourg.

Après une exposition sur les « Trésors de la Méditerranée » en juin 2012 au Musée Océanographique de Monaco, il est sélectionné avec son modèle pour représenter officiellement la Principauté de Monaco lors de compétitions internationales de photographies sous-marines. Leur première sélection en Espagne, en juin 2013 leur permet de remporter le « Prix Environnement et Originalité » lors du concours international MIMA 2013 aux Iles Medes, sur la Costa Brava.

Il remporte en 2016 le premier Prix de l'Ambiance au concours international de la photographie à Orléans avec une magnifique photo prise lors de son séjour chez Aqualonde Plongée.

Anthony Leydet

Basé à Marseille,  j’ai une formation de biologiste marin. Photographe sous-marin depuis 2007, j’ai une grande passion pour la vie marine, en particuliers les interactions entre les espèces et différents moyens pour survivre dans ce milieu hostile.

Cela fait partie de ce dont j’aime parler sur mon blog  zesea.com  (Le Blog de la Plongée Bio), où j’aborde aussi de nombreux sujets comme le matériel photo, les voyages ou encore la technique d’image.

Ces expériences me conduisent aussi à collaborer souvent avec les magazines de plongée. Sous l’eau, une seule philosophie : plus c’est long, plus c’est bon !»

zesea