• Slider Image

Le Ville de Grasse

 

Localisation :43°00’70’’N – 06°08’49’’E
A environ 600 m au Sud, Sud-Ouest du Phare du Grand Ribaud.

Type épave/site
Profondeur minimum
Profondeur maximum

Vapeur en fer mixte
44 mètres
50 mètres
Difficulté de la plongée
Intérêt faune et flore
Intérêt épave/site

Historique de l'épave

Le vapeur en fer à roues Ville de Grasse jaugeait 150 tonneaux et était équipé d’une machine à vapeur de 70 CV. Il appartenait à la Compagnie Grasse-Cannes pour laquelle il effectuait la navette entre Marseille, Cannes et Nice. Sa courte carrière, trois ans, se termine dans la nuit du 16 décembre 1851. Parti de Marseille la veille pour rallier Nice, il transportait 54 passagers et différentes marchandises telles que de la soie, de l’huile etc… A trois heures du matin dans la petite passe de Porquerolles, le Ville de Marseille de la Compagnie André et Abeille, le percute. Le Ville de Grasse est pratiquement coupé en deux et coule très rapidement. Le chiffre des victimes est incertain : environ 15 personnes. Les rescapés furent recueillis par les Vapeurs Ville de Marseille, Nantes et Bordeaux.

 

Description :

Le Ville de Grasse est coupé en deux parties. La partie la plus profonde est la proue, située à 50 m. Elle est très abîmée, et ne mérite pas que l’on s’y attarde. La partie la plus explorée est la poupe située à 49 m sur un fond de sable. Elle est très rapide à explorer, car il n’en reste également pas grand chose. Les deux roues à aubes sont les vedettes de l’épave. A leurs côtés la machine et la chaudière, ainsi que l’énorme embiellage sont les seules parties encore visibles et reconnaissables. Cheminée, pont et superstructures ont complètement disparus.

Faune et flore :

L’Épave étant très abîmée et ensablée il n'y a pas beaucoup de flore sur le site. Par contre on retrouve quelques murènes ou congres, des sars et autres apogons.

Réalisation Stéphane Mapelli